Mille_femmes_blanchesEn 1875, un chef cheyenne, Little Wolf, se rend à Washington pour demander au président Ulysses S. Grant de lui faire présent de mille femmes blanches, dans le but d'assurer la sécurité et la prospérité d'un peuple assiégé de toutes parts". Les volontaires seront recrutées pour la plupart dans les pénitenciers et les asiles de fous. Prenant pour point de départ ce fait historique, Jim Fergus retrace l'aventure de ces femmes parties vivre dans les grandes plaines de l'Ouest ; à travers les carnets intimes de l'une d'elles, May Dodd, le lecteur partage leurs appréhensions et leurs doutes, mais aussi leur exaltation à la découverte émerveillée d'une civilisation respectueuse des individus et de l'environnement.

Mon avis: Il semblerait que ce roman soit basé sur des faits réels... Si c'est le cas, l'attitude des colonisateurs blancs apparaît d'autant plus ignoble. Celle de Little Wolf est tout au contraire, très noble : élever des enfants issus d'unions entre Cheyennes et femmes blanches afin que plus tard, ils rejoignent le monde de leur mère tout en connaissant et comprenant la culture de leur pères, celle-ci étant amenée à disparaître face à l'arrivée de l'Homme Blanc, notamment des chercheurs d'or.

Ce roman, présenté sous forme d'un journal intime est tout à fait époustouflant, puissant et passionnant même si pour des raisons toutes personnelles, j'ai mis un peu de temps à le terminer.